mercredi 30 octobre 2013

Dermaroller #4, COU ~1, mon expérience, mes photos

Après les photos de dermaneedling visage publiées hier, pourquoi m'arrêter en si bon chemin ? Ainsi que je vous l'expliquais, le lendemain de ma séance visage, je dermaneedle mon cou. Je vous propose quelques photos juste pour partager les effets des rouleaux d'aiguilles sur cette zone du corps immédiatement après le needling et le lendemain matin au réveil....

Etant donné que j'avais dermaneedlé mon visage mardi soir, il m'était indispensable de finir le travail en dermaneedlant le cou hier soir, mercredi. Je vous rassure tout de suite, je ne traîne pas autant la patte pour me dermaroller le cou que pour le visage car c'est beaucoup plus facile. Je ne dirais pas que c'est agréable, non, mais pas douloureux non plus. Tout au plus peut-on sentir quelques petits picotement et sensations un peu curieuses courir le long du cou lors du passage du rouleau.

J'utilise pour cette zone le même rouleau que pour le visage c'est-à-dire le 1 mm. Tant que j'y suis, j'insiste lourdement sur la nécessité de lire scrupuleusement les informations concernant l'entretien et le nettoyage des dermarollers dans les instructions de dermarolling de Sarah Vaughter avant de tenter la moindre expérience ! N'oublions pas que les petites aiguilles transpercent l'épiderme et atteignent le derme où se trouvent des petits vaisseaux sanguins et que les risques d'infection existent. Les règles d'hygiène et de sécurité doivent donc être respectées à la lettre. 


Le matériel et la zone de travail doivent être désinfectés et stérilisés selon des protocoles stricts avant et après la séance

Si vous avez lu quelques-uns de mes précédents articles, vous savez sans doute que j'ai entrepris de traduire ces fameuses instructions de Sarah Vaughter de l'anglais au français. Je ne pratique plus l'anglais depuis des siècles et ce travail me demande donc un peu de temps. D'autant qu'il me demande un degré de concentration difficile à atteindre quand les enfants jouent, rient et crient autour de moi.Toutefois je pense poster très vite ce qui a été traduit pour pouvoir avancer sur ce point.

Le dermaneedling du cou

J'utilise donc mon rouleau d'1mm. Je roule la nuque, à l'arrière de la tête, dans le sens horizontal. Puis la partie avant-droite du cou jusqu'à la ligne médiane et la partie avant-gauche, toujours à l'horizontale. Quand j'ai terminé, je roule à nouveau les mêmes zones et dans le même ordre mais dans le sens vertical. Le dermaneedling doit suivre un parcours croisé horizontal/vertical comme indiqué dans le document d'instructions de Sarah Vaughter dont voici un extrait


Est-ce douloureux ? Non. Ainsi que je le disais précedemment, le cou est bien plus simple à dermaneedler que le visage.  Dans la nuque notamment et près de la pomme d'Adam, je perçois des choses un peu étranges. Des frissons, des sensations un peu électriques. L'explication est simple. De nombreux méridiens d'acupuncture passent dans le cou et sont stimulés par le passage du dermaroller. C'est plutôt positif car cela indique que le dermaroller stimule par la même occasion la circulation de l'énergie. Mais encore une fois, cela ne fait pas mal et à aucun moment je n'ai songé à utiliser une crème anesthésiante pour cette zone

Les photos juste après et le lendemain

C'est surtout cela que je veux vous montrer aujourd'hui afin que vous puissiez vous rendre compte du degré d'inflammation de la peau et aussi du niveau de profondeur atteint par les aiguilles.

๑۩۞۩๑

Les outils de microneedling : Tout d'abord, les rollers. J'ai utilisé le rouleau classique d'1 mm pour l'ensemble du cou et le dermastamp de 2 mm pour l'ovale du visage et le dessous du menton. Voici leur état juste après le needling







Agrandissez les photos en cliquant dessus pour mieux voir l'état des aiguilles


Les trois premières photos sont celles du dermaroller classique ; la dernière est une photo du dermastamp vu de face. Nous pouvons facilement voir que les aiguilles n'ont pas provoqué d'effusion sanguine, loin de là. Cependant, nous notons la présence de 2 ou 3 petits points de sang. Or l'épiderme n'est pas vascularisé contrairement au derme qui, lui, renferme des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses. Ainsi, mes aiguilles de 1 et 2 mm atteignent toutes les deux le derme, comme l'atteste la présence de ces petits points de sang. C'est intéressant à savoir car c'est au niveau du derme que se joue la synthèse du collagène. Le passage du dermaroller dans le derme provoque une inflammation. Celle-ci stimule les fibroblastes, ces cellules du derme qui synthétisent le collagène. Voici donc comment le dermaroller favorise la réparation cutanée et l'amélioration de la qualité de la peau.

๑۩۞۩๑
Mon cou juste après








La rougeur est spectaculaire ! La peau est vraiment inflammée et sa couleur tend vers le violacé. Pourtant, la sensation de chaleur me semble moins prégnante que sur le visage. 


๑۩۞۩๑
Le lendemain au lever



J'ai fait 25 photos ce matin au lever. Les conditions de lumière étaient catastrophiques dans ma salle de bain, je n'ai pas réussi à faire de photo correcte à cause du contre-jour. En revanche, j'ai tout de suite vu que l'inflammation avait quasiment disparu. Il restait une rougeur au niveau de l'ovale du visage - travaillé avec le dermastamp de 2mm - et quasiment plus aucune trace ailleurs. A peine une petit rougeur à la base du cou vers la nuque.

Après ma douche et le temps que je m'habille, le soleil s'étant légèrement déplacé, j'ai pu faire une photo décente


Voyez par vous-même ! Il y a une grande différence entre les photos prises hier soir et celles prises ce matin. Le peau est apaisée, les rougeurs sont très discrètes. Pour prendre soin de ma peau, je me contente de m'asperger d'eau thermale puis d'appliquer un petit peu de crème Infadolan.

http://dermaroller.owndoc.com/dermaroller-instructions.pdf


Voici donc ce que je voulais partager avec vous concernant le needling du cou. Comme j'utilise un rouleau de 1 mm, la prochaine séance aura lieu dans 15 jours, le lendemain de ma séance de needling visage. D'ici là, j'espère bien avoir avancé dans la traduction des instructions de dermaneedling. Celles-ci comportent une foultitude d'information qu'il faut sans cesse relire pour être sûre de bien respecter les protocoles. 

    Alors, que pensez-vous de ces photos de needling ? 
Qu'est-ce que tout cela vous inspire ?    


Essentiellement Vôtre

Ninessie


N.B. ATTENTION, je ne conseille à personne de suivre mon exemple. Je ne fais que partager  mon expérience personnelle. Pour dermaroller soi-même, il est impératif de lire et de comprendre la totalité des instructions de Sarah Vaughter, évidemment de les mettre en application et de prendre tous les renseignements et avis nécessaires auprès d'un professionnel de santé. Un dermarolling qui ne serait pas fait dans les conditions indispensables d'hygiène et de sécurité engendrerait des risques non négligeables d'infection.


Certains dermatologues proposent des séances de dermaneedling et pour une parfaite sécurité, il est préférable de s'en remettre à eux. Pour ma part, ce n'était pas envisageable. C'est pourquoi j'ai souhaité faire mon dermaneedling moi-même à la maison. Je partage mes expériences mais je n'incite personne à faire de même. Chacun est libre de ses actes et en est totalement responsable. Merci de votre compréhension.



mardi 29 octobre 2013

Dermaroller #3, VISAGE~1, mon expérience, mes photos !

Il est vraiment temps que je parle un peu de mon expérience personnelle avec le dermaroller. C'est quand même un des sujets principaux que je souhaite aborder sur ce blog. J'ai effectué ma toute première tentative en février 2013 et j'ai arrêté en mai. Pourquoi ? J'étais juste très occupée. J'ai remis à plus tard. Ainsi je n'ai pratiqué que pendant trois mois seulement, et pas de manière suffisamment régulière. J'ai finalement repris le traitement le 30 septembre dernier. Voici donc le récit d'un parcours initiatique en dermaneedling vers un objectif clairement assumé et baptisé, selon ma vision du monde, la renaissance de la peau !


❧ Dermaroller #3

Visage ~1, Mon expérience, mes photos

Si vous me rejoignez seulement maintenant, et si vous souhaitez ne pas en perdre une miette, vous trouverez mes précédents articles concernant le dermaroller ici :

Ces trois mois passés à expérimenter le dermaneedling au début de l'année 2013 n'ont pas été vains. J'ai pu tester différentes longueurs d'aiguilles, diverses largeurs de rouleaux (classique, étroit ou en ligne), mettre au point une organisation, des gestes, une manière de travailler avec mes rouleaux et un protocole personnalisé qui me conviennent parfaitement.

Avant de commencer, voici un petit résumé des problèmes de peaux que le dermaroller peut améliorer voire corriger

rides
teint de peau inégal
vergetures
cicatrices chirurgicales
perte d'élasticité/ dommages dus au soleil
veines dilatées
perte de cheveux
hyperpigmentation/hypopigmentation/mélasma
cellulite 


Intéressant, n'est-ce pas ?
Alors voyons d'un peu plus près comment peut se vivre une première expérience en dermaneedling
 
Le test des différents outils de dermaneedling

Vous trouverez tous les modèles de dermaroller dont je parle ci-dessous dans la boutique de Sarah Vaughter. C'est là que j'achète tout mon matériel. 

Au départ, j'ai bien sûr commencé par tester les rouleaux avec des aiguilles courtes : le 0.2 mm et le 0.5 mm. 

Le rouleau (classique) de 0.2 mm atteint seulement l'épiderme. Il est destiné à favoriser la pénétration des produits, je ne l'utilise jamais. Il est pourtant intéressant. Car il peut être utilisé 1 jour sur 2 et améliorer l'efficacité des cosmétiques. Mais dans le déroulement de mes rituels, il représenterait une charge supplémentaire et je ne souhaite pas l'intégrer. 
❧  Mon rouleau (étroit) de 0.5 mm atteint le derme. Il favorise la pénétration des cosmétiques mais aussi la production de collagène. Il peut être utilisé 2 à 3 fois par semaine. Comme il est peu large, il très utile pour le contour des yeux. En effet, il serait dangereux d'utiliser un dermaroller large et avec des aiguilles longues au-delà de l'os orbital car le risque de blesser le globe oculaire serait grand. Le 0.5 millimètre étroit permet de travailler dans cette zone, tout en respectant la limite de l'os orbital en toute sécurité. Je m'en sers cependant uniquement les soirs où j'effectue ma séance de dermaneedling sur le visage.
Le 1 mm atteint bien sûr le derme. Il favorise la pénétration en profondeur des cosmétiques et la production de collagène. C'est celui que j'utilise pour le visage. Avec cette longueur, les séances doivent avoir lieu tous les 14 jours au maximum. C'est un bon rythme pour moi. J'ai testé le 1.5 mm mais il est plus difficile à utiliser car la pénétration est plus profonde et le traitement est donc plus douloureux. Et puis avec le 1.5 mm, il faut attendre 3 semaines pour recommencer. Le rythme d'une semaine sur deux avec le rouleau d'1 mm me convient mieux pour le moment
Je possède un rouleau d'1.5 mm. Il me sert toutes les 3 semaines mais... Pas pour le visage ! J'en parlerai plus tard
J'ai également un rouleau avec une ligne unique et un dermastamp, tous deux avec des aiguilles de 2 mm de long. Sarah Vaughter ne vend pas d'aiguilles de plus de 2 mm. Je me sers du rouleau à une seule ligne pour insister sur la ride du lion (le 11 entre les deux sourcils). Et avec le dermastamp, je travaille la ride du lion, les sillons naso-géniens, l'ovale du visage, une cicatrice ancienne sur l'arcade sourcillière et des cicatrices récentes (moins d'un an) qui correspondent à des zones où des naevus dermiques ont été enlevés au scalpel par une dermatologue. J'ai également un melasma (masque de grossesse) sur le front.
Comme vous le voyez, j'ai un terrain expérimental intéressant et pas mal de choses à tester rien que sur le visage ! C'est comme cela que je vis les choses. Comme une expérience. Je fais ma séance, je m'applique, je teste des rouleaux de largeur différentes, des aiguilles plus ou moins longues et mon  dermastamp sur certaines zones. Puis dans les jours qui suivent j'observe le résultat de ce travail.

Bon. Tout cela est très intéressant mais... Cela fait quel effet de se percer 10000 micro trous sur le visage ? 

 Est-ce difficile, est-ce douloureux ?

Eh bien... Je n'ai pas l'intention de vous raconter des sornettes. Lorsque je sais que c'est le jour J, c'est-à-dire le jour où je dois faire ma séance, je traîne un peu la patte. Je n'ai pas envie d'y aller. D'abord parce qu'il faut que je me dégage un créneau horaire assez large le soir, 1 h environ. Ensuite parce que ce n'est pas une partie de plaisir, disons les choses honnêtement. C'est loin d'être insupportable mais c'est tout de même un peu douloureux. Ce qui ne veut rien dire en soi car chacun vit et ressent les choses à sa manière. Chacun doit faire sa propre expérience et estimer les choses selon soi-même. Ce que je dis là est donc valable pour moi uniquement. Mais il y a...

Des zones plus sensibles que d'autres
Et je les appréhende! Il s'agit du front, par lequel je commence, de l'arrête et des ailes du nez et du dessus de la lèvre supérieure. Les joues, à côté, c'est de la rigolade ! Et le cou aussi. Au départ, je faisais le visage et le cou le même jour. Mais j'avais tendance à aller un peu vite sur les zones les plus compliquées et mon travail manquait d'application. Désormais, je dermaneedle* mon visage un soir, et le cou le lendemain. J'ai ainsi le temps de dermaroller**  mon visage soigneusement, dans sa totalité et avec un maximum d'application et de concentration.
La crème anesthésiante 
La première fois que j'ai tenté le rouleau d'1.5 mm sur le visage, j'ai décidé d'utiliser une crème anesthésiante. Car je trouvais que le 1mm était déjà assez pénible comme cela. Je n'avais pas envie de me torturer inutilement. Ces crèmes ont pour principe actif la lidocaïne. Elles s'appellent Dr Numb ou EMLA. Mais je n'ai pas trouvé la crème anesthésiante suffisamment efficace sur les zones sensibles pour être convaincante. Elle doit être posée sur la peau 45 minutes à 2 heures avant la séance et il faut la couvrir d'un film plastique... Peu commode sur le visage. C'est trop de contrainte pour une efficacité relative. Je préfère m'en passer et me contenter du rouleau d'1 mm. Il faudra que j'essaie d'endormir la peau avec des poches de glace. Il paraît que cela fonctionne bien.

Dans quel état est la peau après la séance ?

Il peu y avoir quelques petits points de sang sur le visage, mais avec le rouleau d'1mm ils sont peu nombreux et très épars. Les points de sang sur mes photos n'ont pas été provoqués par mon rouleau d'1 mm mais par mes rouleaux et dermastamp de 2 millimètres. Je vous montre en espérant que cela ne vous paraîtra pas trop terrible car ce n'est vraiment pas grand chose. 



Sur ces échantillons, les points de sang ont séché. Au moment où j'ai voulu prendre mon visage en photo, j'étais en panne de batterie. Il a fallu attendre quelques minutes qu'elles se recharge !


Ensuite, j'ai nettoyé mon visage sous la douche, avec de l'eau tiède uniquement et je l'ai laissé sécher à l'air libre, selon les instructions de Sarah Vaughters. Pas de savon, pas de serviette pour éviter tout risque d'infection.





La peau inflammée est rougie mais propre et nette ! A ce moment là j'ai un peu chaud. J'applique aussitôt la crème Infadolan recommandée par Sarah Vaughter.

Cliquez sur la photo pour accéder à la boutique en ligne


Il s'agit d'une pommade. Elle contient de la vitamine A dans sa forme non acide, le rétinyl atate, qui n'irrite pas la peau quand elle est ouverte. L'infadolan est indiqué pour les brûlures au premier degré.  Il contient également de la vitamine D2, l'ergocalciférol, qui accélère la guérison de la peau.


Et le lendemain matin...

La nuit a été agitée avec les enfants. Est-ce cela qui me donne cette drôle de tête ? Un peu mais pas seulement. J'ai la peau rougie de manière assez inégale, les zones particulièrement rouges étant celles traitées au dermastamp. Je vais prendre ma douche, suivre mon rituel post dermaneedling et prendre quelques photos.




La peau est encore rouge mais beaucoup moins. La sensation de chaleur a disparu depuis longtemps. La peau requiert un traitement très doux pendant 48 heures après utilisation d'aiguilles d'1 mm et plus. Il convient d'éviter d'exposer la peau au soleil et et, le cas échéant, de protéger sa peau avec un chapeau et un écran solaire à SPF très élevé. Une peau dermarollée exposée au soleil pourrait subir d'importants problèmes d'hyperpigmentation. Ce qui est évidemment tout le contraire de l'effet recherché dans le dermaneedling.

Cependant, le mieux est encore d'éviter de sortir. Les écrans solaires contenant de l'oxyde de zinc sont très asséchants et la peau fraîchement dermarollée nécessite beaucoup d'hydratation. En outre, l'oxyde de zinc a des propriétés anti-inflammatoires. Or, le but du dermaneedling est justement de créer une inflammation pour stimuler la réparation de la peau et donc la production de collagène. Les écrans solaires à base d'oxyde de zinc sont donc déconseillés.

Dans tous les cas, il ne faut pas appliquer d'écran solaire sur une peau tout juste dermarollée et donc "ouverte". Il faut au minimum attendre le lendemain. C'est pour cette raison que j'effectue toujours mes séances le soir, et jamais le matin. 


J'arrête cette séance de dermarolling ici. La suivante aura lieu dans 15 jours. J'espère que l'article vous aura plu et surtout qu'il aura pu apporter un peu d'aide aux personnes qui cherchent des informations sur le dermarolling.



            Et vous ? Vous avez testé ? Avez-vous eu mal ? Comment vivez-vous cela ?        


*dermaneedler, **dermaroller : Je garde ces deux néologismes pour les publications à venir. Dermaneedler et dermaroller sont deux verbes bien commodes car dire tout le temps pratiquer le dermaneedling ou le dermarolling c'est lourdingue, on est bien d'accord !


Essentiellement Vôtre
Nine



N.B. ATTENTION, je ne conseille à personne de suivre mon exemple. Je ne fais que partager  mon expérience personnelle. Pour dermaroller soi-même, il est impératif de lire et de comprendre la totalité des instructions de Sarah Vaughter, évidemment de les mettre en application et de prendre tous les renseignements et avis nécessaires auprès d'un professionnel de santé. Un dermarolling qui ne serait pas fait dans les conditions indispensables d'hygiène et de sécurité engendrerait des risques non négligeables d'infection.


Certains dermatologues proposent des séances de dermaneedling et pour une parfaite sécurité, il est préférable de s'en remettre à eux. Pour ma part, ce n'était pas envisageable. C'est pourquoi j'ai souhaité faire mon dermaneedling moi-même à la maison. Je partage mes expériences mais je n'incite personne à faire de même. Chacun est libre de ses actes et en est totalement responsable. Merci de votre compréhension.


mercredi 9 octobre 2013

Dermaroller #2, Instructions de dermaneedling (partie 1)


Quelles sont les règles de sécurité lorsque l'on souhaite pratiquer le dermaneedling chez soi et par ses propres moyens ? Je vous donne ici une traduction des indications données par Sarah Vaughter, qui possède une excellente boutique en ligne de dermaneedling, dans son document pdf dermaneedling instruction. Je fais cela uniquement pour mon plaisir et pour aider les personnes qui recherchent un protocole sérieux et qui n'ont pas pour autant envie de lire le document en anglais. Ainsi cette traduction peut comporter des erreurs ou des approximations et il appartient à chacun d'en vérifier la fiabilité.

Si vous nous rejoignez maintenant, vous pouvez lire...
Dermaroller #1, une boutique en ligne sûre



Dermaroller #2

Instructions de dermaneedling, partie 1


J'ai commencé à pratiquer le dermaneedling en février 2013 et je pense avoir arrêté vers avril/mai environ. Et surtout, pendant cette période, je n'ai pas toujours été régulière. Je reprends donc tout à zéro, comme si je n'avais jamais pratiqué encore. J'achète tout mon matériel dans une seule et même boutique, qui me semble être celle qui offre le meilleur rapport qualité prix en tous points : le shop de Sarah Vaughter. 

Sarah est journaliste scientifique. Elle s'est prise de passion pour le dermaneedling et en a fait un commerce on ne peut plus sérieux. Elle donne sur son site, toutes les instructions utiles dans un document rédigé en anglais, les dermaneedling instructions. Je reprends donc ce document, je le relis, et je le traduis de mon mieux,. C'est une bonne révision et j'espère que cela pourra être utile à d'autres. Lorsque l'on veut pratiquer le dermaneedling par ses propres moyens, il est important d'être bien informée pour éviter tout risque de blessure ou d'infection. Voici donc le début de la traduction du document en question, avec les numéros de page correspondants.

Traduction des instructions de dermaneedling


Règles de sécurité générales, p.4

Toujours inspecter le roller, l'aiguille ou le dermastamp avant chaque usage (vous pouvez utiliser une loupe)
  • Les aiguilles doivent être droites et toutes d'une longueur identique et correcte
  • Les pointes d'aiguilles doivent être piquantes et ne pas être tordues
Ne prêtez pas votre roller à qui que ce soit. Ne passez pas le roller sur vos paupières. N'utilisez pas le dermaroller sur une peau infectée ou malade souffrant d'acné sévère, d'herpès, de problème de coagulation du sang, d'eczéma, de psoriasis, d'infection fongique, de blessures etc.

Vous devez désinfecter votre peau et votre dermaroller à chaque fois que vous l'utilisez, excepté si vous utilisez des aiguilles de moins de 3mm.  Dans ce cas, vous n'avez pas besoin de désinfecter la peau mais vous devez au minimum nettoyer complètement le roller. Mais le mieux est encore de le stériliser.

Procurez vous un désinfectant pour la peau à base d'alcool dans une pharmacie. Lisez ici où acheter ce type d'alcool. C'est en général un mélange contenant 50 à 75% d'éthanol, parfois d'autres alcools. Vous pouvez aussi désinfecter votre peau avec de la bétadine. N'utilisez pas la bétadine si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Enlevez la bétadine avant de passer le roller. 

Ne rangez pas votre roller près d'une source possible de contamination. Quand on tire la chasse d'eau, une multitude de micro gouttelettes s'échappent de la cuvette et se répandent dans l'air. Conservez le roller dans un contenant fermé.

Un dermaroller peut être utilisé sur toutes les parties du corps, excepté sur les paupières. Soyez très prudent autour des yeux. La peau autour des yeux est très fine, n'appuyez pas trop fort. Lisez d'autres informations sur notre forum sur la manière de passer le dermaroller autour des yeux.

Après avoir utilisé des aiguilles de 5mm ou plus, évitez le soleil autant que possible pendant un jour ou deux et utilisez un écran solaire haute protection. 

Après avoir utilisé des aiguilles d'1 mm ou plus, attendez un jour avant d'appliquer du maquillage sur la peau.

Pendant la grossesse, n'utilisez pas d'Infadolan ni aucune autre crème ou pommade contenant de la vitamine A sur de grandes étendues de peau après le dermarolling*

Traitement Accutane : attendre au moins 6 mois après la dernière prise pour commencer le dermaneedling. Toujours faire une petite touche d'essai pour voir comment la peau guérit. 

Avant de commencer une procédure de dermaneedling sur une grande surface de peau, particulièrement sur le visage ou lors d'utilisation de longues aiguilles, toujours faire une touche d'essai au préalable pour voir s'il y aura une rougeur excessive persistante ou autre réaction indésirable. De telles réactions ne signifient pas nécessairement que vous ne devez pas pratiquer le dermaneedling mais elles vous permettront de savoir à quoi vous attendre.  


Mon commentaire :

J'ai lu ailleurs qu'il était déconseillé de pratiquer le dermarolling pendant la grossesse. Personnellement et dans le doute, j'ai préféré m'abstenir. Il est possible en effet que les modifications hormonales aient une incidence sur la capacité de récupération de la peau. Vrai ? Faux ? Je n'ai voulu prendre aucun risque. Quand aux crèmes à la vitamine A, tout comme les compléments alimentaires à la vitamine A, elles sont déconseillées pendant la grossesse car l'excès de vitamine A est associé à des malformations congénitales. Oui, je sais, c'est frustrant. J'ai été dans cette situation. Mais il vaut mieux attendre la naissance et la fin de l'allaitement pour commencer le dermarolling. 

J'arrête là la traduction pour aujourd'hui. Le document de Sarah Vaughter est très bien fait et exhaustif. Il est mis à jour lorsqu'un complément d'information est nécessaire. Il fait 34 pages au total. Je pense donc le traduire par petites séquences pour une lecture plus digeste et aussi en fonction de mon temps disponible.

De mon côté, j'ai repris le dermaneedling il y a une semaine. J'ai dermarollé mon visage et mon ventre. Le visage avec un rouleau d'1 mm et le ventre avec un rouleau de 1.5 mm. Je reviendrai partager ces expériences très bientôt.

        En attendant, je vous souhaite une bonne découverte à vous aussi        


Essentiellement vôtre

Nine

samedi 5 octobre 2013

Dermaroller : que faut-il acheter pour s'équiper ?

Bonjour,

Je reviens aujourd'hui sur la boutique de Sarah Vaughter. Vous souhaitez vous lancer dans le dermaneedling à la maison ? De nombreuses des découvertes vous attendent. Pour prendre un bon départ, il est nécessaire de faire preuve de rigueur. Il faut tout lire, tout comprendre, et choisir quoi acheter. C'est pourquoi je propose de faire des petites synthèses des informations données en anglais par Sarah Vaughter pour vous simplifier un peu le travail... Aujourd'hui je fais le point sur les essentiels à acquérir en début de pratique.




jeudi 3 octobre 2013

Dermaroller #1, une boutique en ligne sûre

Avez-vous entendu parler des bénéfices du dermaroller dans le traitement anti-âge de la peau? Si oui,  vous avez peut-être aussi entendu parler des nombreuses contrefaçons vendues sur internet. Il est en effet très difficile de trouver, en ligne, un dermaroller à prix abordable sans se retrouver avec un ustensile qui relève davantage de l'objet de torture et de destruction que du soin de la peau !

Dermaroller #1

Une boutique en ligne sûre 




Qu'est-ce que le dermaroller ?

Le dermaroller manuel est un petit rouleau couvert de nombreuses aiguilles très fines régulièrement espacées. On le roule sur la peau afin de créer une micro-perforation de l'épiderme (et éventuellement du derme selon la longueur des aiguilles). Cette technique favorise la production de collagène et d'élastine, entraînant l'amélioration de l'aspect et de la qualité de la peau. Il est utilisé dans le traitement des rides et ridules, des taches de pigmentation, du mélasma, des cicatrices d'acnées et des vergetures.


Mon premier dermaroller : un faux !


J'ai commencé à m'intéresser à la technique du micro-needling il y a un peu plus d'un an. Nous pouvons facilement trouver de nombreux dermarollers en vente sur internet et à tous les prix. J'ai choisi de tenter l'expérience avec un modèle peu onéreux (mais bien trop cher pour ce qu'il était en réalité) et en provenance d'Asie. J'attendais un bébé à ce moment là. Et comme j'avais lu qu'il était contre-indiqué de pratiquer le microneedling pendant la grossesse, je l'ai soigneusement rangé dans un tiroir. Bien m'en a pris. Car ce dermaroller était en réalité une des nombreuses contrefaçons vendues sur internet.

C'est une vidéo d'une youtubeuse qui a semé le doute dans mon esprit. Cette jeune femme dit  à propos des aiguilles de son dermaroller acheté sur ebay : " C'est même pas des aiguilles [...], c'est comme des dents de scie [...]". Elle explique qu'au lieu de perforer sa peau, son rouleau à aiguilles l'a écorchée et coupée, entraînant de nombreux dégâts. Au lieu de d'atténuer ses vergetures sur les bras cet appareil les a faites ressortir. La peau s'est également assombrie sur une zone où l'appareil avait été roulé au niveau des hanches. On peut hélas facilement acheter cet objet pour quelques euros sur ebay ou sur amazon. Il s'agit du roller 540 aiguilles. A éviter à tout prix !



Les rollers de contrefaçon, au lieu d'être constitués de multiples aiguilles fines, coniques, sont en réalité des rouleaux couverts de mini lames tranchantes semblables à des couteaux. Ces aiguilles  ne perforent pas la peau minutieusement mais la déchire et endommagent considérablement la peau ainsi traitée.


Comment distinguer le vrai du faux ?

A première vue, rien ne permet de distinguer un vrai (à droite), d'un faux (à gauche)


J'ai cherché à prendre des photos de très près pour constater la différence de forme des aiguilles. J'avoue qu'avec cette longueur d'aiguille, très courtes (0.5 mm), il est difficile de voir les choses. Cependant on perçoit tout de même la forme conique des aiguilles du roller jaune (en haut) et la forme en lame de couteau du roller vert (en bas)




Sur un vrai roller avec des aiguilles plus longues, il est en revanche aisé d'observer la forme conique des aiguilles.



Pourtant, le jour où ce dermaroller était arrivé dans ma boîte aux lettres, quelque chose m'avait rassurée sur l'emballage : le marquage CE. Il atteste de la conformité aux normes européennes du produit même si celui-ci a été fabriqué hors de l'union européenne. Vous voyez ce petit logo en haut à droite de la boîte cartonnée ?


Eh bien il ne s'agit nullement d'un sigle indiquant conformité européenne ou communauté européenne mais China Export ! La duperie est osée, n'est-ce pas ?

Toutes ces contrefaçons ont été dénoncée par Sarah Vaughters, une journaliste médicale grâce à laquelle j'ai été alertée du danger suffisamment tôt pour ne pas me servir de mon faux dermaroller. Depuis 2008, Sarah Vaughter a effectué tout un travail de recherche sur les dermarollers vendus aux particuliers. Elle a mis à jour les nombreuses arnaques auxquelles nous sommes confrontés lorsque nous souhaitons acheter des dermarollers en ligne. Vous pourrez trouver, sur son site, des informations sur les contrefaçons asiatiques notamment et voir d'excellentes photos d'aiguilles en forme de lame sur les faux rollers dans sa revue sur les dermarollers.

Les problèmes fréquemment rencontrés sur les dermarollers de contrefaçon chinois sont :
谎言  Des aiguilles tordues
谎言 Des aiguilles qui se décollent toutes seules ou ne résistent pas au trempage à l'alcool
谎言 Des aiguilles trop courtes ou trop longues (c'est le cas de mon dermaroller chinois MT)
谎言 Des disques mal alignés sur le rouleau, des manches trop fragiles, des têtes de rouleau bancales ou qui se coincent
Sarah Vaughter a également pu observer des dermarollers non stériles, contaminés par des cils ou du sang de l'équipe de production ! 

Où acheter son dermaroller ?

Pour acheter un dermaroller sûr et sans danger, je vous recommande vivement la boutique de Sarah Vaughter. C'est dans cette boutique, owndoc.com, que je commande tout mon matériel de microneedling depuis janvier 2013. La propriétaire de la boutique, Sarah Vaughter, et le service après vente sont extrêmement sérieux. Le traitement de la commande et la livraison sont rapides. Il faut compter une dizaine de jours environ pour recevoir ses produits. Parfois moins.

Sur owndoc.com vous aurez les choix entre trois types de dermarollers différents en qualité et en prix. Sarah Vaughter elle-même annonce honnêtement les forces et les faiblesses de ses produits.

1) Les rollers de la marque coréenne Dr Roller, de très bonne qualité sont à 28.86€ H.T. On les trouve généralement au tarif de 49 € chez d'autres marchands. Selon Sarah Vaughter, il peut arriver très exceptionnellement qu'un Dr Roller présente un défaut de fabrication (comme des aiguilles tordues) mais c'est seulement dans une proportion d'un roller pour mille. Ainsi, il convient de toujours inspecter soigneusement les aiguilles de son dermaroller avant de l'utiliser quelque soit la marque et le prix d'achat.

2) Des imitation de Dr Roller à 6.65€ H.T. Sarah Vaughter a longtemps vendu cette imitation de bonne qualité fabriquée en Chine. Mais sa dernière commande auprès de l'usine de fabrication chinoise a été décevante. Elle s'est soldée de trop nombreux retours clients négatifs. Le prix a donc été baissé et la boutique cessera la vente de ce produit une fois le stock épuisé. Actuellement, environ 1% de ces rollers présente une faille. Il s'agit en général d'un défaut d'alignement des disques sur le rouleau ou d'une petite excroissance de plastique ou de glue. En cas de problème, le client est remboursé ou, s'il préfère, il reçoit deux nouveaux rollers en remplacement du sien.


2) Les rollers Owndoc à 14.04€ H.T. Il s'agit de la propre marque de Sarah Vaughter. Elle fait fabriquer son roller en Chine par une usine à laquelle elle impose ses exigences de qualité. Il s'agit du meilleur rapport qualité prix. Le roller est de qualité équivalente voire supérieure au Dr Roller et moins cher. C'est cette marque que je choisis en général lorsque je commande sur owndoc.com.

Voilà pour cette petite présentation de la boutique de dermaneedling de Sarah Vaughter. Je ne serai pas sans en reparler car il y a de nombreuses informations disponibles sur le site. Tout est écrit en anglais. C'est un bon exercice pour moi que de le traduire, même approximativement. Et je pense que cela peut aussi rendre service aux francophones. Car c'est la meilleure source d'information que j'ai pu trouver jusqu'à présent sur le microneedling. 

        Cela vous intéresse-t-il ? Je vous dis à bientôt pour la suite...        



Essentiellement vôtre

Nine